Logotipo San Lorenzo del Escorial
San Lorenzo de El Escorial ofrece el clima, la tranquilidad y los servicios necesarios para disfrutar de los días de descanso y ocio que todos merecemos.
C/ Grimaldi, 4
28200 San Lorenzo de El Escorial
Madrid (España)
(+034) 918 905 313
info@sanlorenzoturismo.org
info@sanlorenzoturismo.org
+034 918 905 313
  • Espagnol
  • Anglais
  • Français
Top
 

Promenade au XVIIIe siècle

En suivant ce parcours, vous pourrez imaginer à quoi ressemblait le site royal de San Lorenzo de El Escorial au XVIIIe siècle.

Distance

2 km

Durée

2 heures

Difficulté

Faible

Le parcours à la découverte des monuments du XVIIIe siècle commence dès la sortie de l’Office du tourisme. En regardant le sol de La Lonja, vous remarquerez une série de grilles en fer entre l’entrée du monastère et la rue Grimaldi. Celles-ci indiquent l’ancien tracé de la « mine Montalvo » (1), un passage souterrain qui reliait le monastère à la deuxième Maison des métiers. Il suffisait de franchir deux arcs, l’un encore visible dans la rue Grimaldi et l’autre aujourd’hui disparu dans la rue Floridablanca, depuis la première Maison des métiers, pour se rendre au colisée royal de Charles III (2), vers lequel vous vous dirigez en ce moment.

En prenant à droite sur la rue Floridablanca, vous observerez d’autres bâtiments construits au cours de ce siècle, comme l’ancienne Auberge des milanais (3), située à l’angle de la rue San Antón. Plus haut dans cette rue, la Maison de Don Francisco Martínez de Sobral (4), surnommée Maison au balcon de pierre, présente des caractéristiques peu communes. Redescendez dans la rue Floridablanca pour vous rendre aux Casernes royales de l’infanterie espagnole et wallonne (5).

Au bout de la rue Floridablanca, traversez la place de la Virgen de Gracia et descendez la rue de la gare (Calle de la Estación) sur quelques mètres. À gauche, vous verrez la Maison familiale des infants Don Carlos María Isidro et Don Francisco de Paula (6), qui accueille aujourd’hui le centre Euroforum Infantes. À ce stade du parcours, vous avez la possibilité d’aller visiter la Casita del Príncipe ou Casita de abajo, c’est-à-dire la Maison du Prince ou Maison d’en bas (21), à laquelle on accède par le portail qui se trouve en face de vous. Cette petite excursion implique une descente à pied d’un kilomètre jusqu’à la maison suivie d’une montée sur la même distance au retour.

Revenez sur vos pas jusqu’à la place et prenez la rue del Rey. Vous tomberez sur les anciennes remises royales (7), qui abritent de nos jours le musée d’histoire et des carrosses. En face de ce bâtiment se dresse un autre édifice important connu sous le nom de Maison du consul de France (8). Ce fut la première œuvre de l’architecte Juan de Villanueva dans la localité.

En montant par la rue Patriarca, vous déboucherez sur la rue piétonne Juan de Leyva, qui présente une autre construction de Juan de Villanueva : la Maison à louer du marquis de Campo Villar (9). Faites le tour de la maison par la gauche ; la rue Santiago vous mènera à la petite place du même nom. À gauche, la rue Duque de Alba abrite la Maison du duc de Arcos, rebaptisée ultérieurement d’Albe (10). Un fois au bout de la rue, montez jusqu’à la Maison du duc de Medinaceli (11), aujourd’hui rénovée. En revenant vers la rue del Rey, vous arriverez à la place San Lorenzo, où se dresse un autre hôtel particulier bâti en 1771 par Juan Esteban, la Maison de Don Felipe Díaz Bamonte (12).

De retour dans la rue del Rey, traversez la place San Lorenzo pour prendre la rue Reina Victoria, où se trouve la Maison des étals ou des colonnes (13). La rue débouche ensuite sur la place de la Constitución, au centre de la localité. De là, empruntez la rue de Las Pozas pour admirer la Caserne des invalides et des volontaires à cheval (14). À côté, dans la rue del Rey, se trouve le marché public (15), un bâtiment qui était à l’origine une « grande maison où l’on entreposait des vins, des articles d’épicerie, du poisson, du lard et d’autres denrées ». De nos jours, il ne reste plus aucune trace de la construction de 1797.

Un peu plus loin vous attend un bâtiment qui a gardé sa fonction jusqu’à nos jours : l’hôpital San Carlos (16). Construit par Juan Esteban en 1771, il a subi plusieurs réfections depuis.

Descendez de nouveau vers la place de la Constitución. Une fois passé l’Hôtel de Ville, vous arriverez à la rue Gobernador, où vous pourrez admirer la Maison de l’Alcalde Mayor (17) qui se chargeait de l’administration de la justice. Plus loin, dans la rue Floridablanca, se trouve la troisième Maison des métiers (18), également appelée Maison du Premier secrétaire d’État. En poursuivant votre descente par la rue Floridablanca, vous apercevrez un escalier sur votre droite, dans la rue Capilla. Descendez-le pour rejoindre La Lonja. À l’opposé de la façade nord du monastère, sur la droite, vous passerez devant la Maison des Infants et de la Reine (19).

Cette promenade au XVIIIe siècle se termine au pied d’un autre parcours qui mène à la Casita del Infante (20) située à environ 1 000 mètres de là le long du Paseo de Carlos III. En fin, vous pouvez aussi visiter la Casita del Príncipe (21) si vous descendez vers la localité d’El Escorial.

Skip to content